Article

4 février 2021, 12:10:22

TÉMOIGNAGE CHRÉTIEN | 8 SEPTEMBRE 1990 | Par GUY LABERTIT

LA VISITE DE JEAN-PAUL Il EST INOPPORTUNE

LA VISITE DE JEAN-PAUL Il EST INOPPORTUNE

Parmi la trentaine de partis officiellement déclarés ces derniers mois dans une Côte-d'Ivoire régie jusqu'en avril 90 par le parti-Etat PDCI-RDA d'Houphouët-Boigny, le Front populaire ivoirien (FPI) apparaît aujourd'hui comme la seule force alternalive crédible à l'approche des élections. Un programme de gouvernement, un hebdomadaire « Nouvel Horizon» (tirage prévu à 50 000 exemplaires, soit autant que «Fraternité matin» , un leader charismatique de 45 ans, Laurent Gbagbo, sont parmi ses principaux atouts. Interviewé il y a un an déjà par «TC » (n° 2351 du 31/7 /89), Laurent Gbagbo répond A quelques questions d'actualité que nous lui avons posées à Abidjan.

      

  •  Quel est votre point de vue sur la prochaine venue du pape â Yamoussoukro où il consacrera la déjâ fameuse basilique ?

        - Le pape est un chef d'Etat. il est donc libre d'aller rendre visite à n'importe quel autre chef d'Etat. Il est chef de la communauté catholique. il est donc libre aussi d"aller rendre visite à n'importe quelle autre communauté catholique nationale. Mais. sur le plan religieux. en tant que catholique, je suis personnellement heurté que le pape vienne soutenir par sa présence un régime qui symbolise

aujourd'hui aux yeux des Ivoiriens l'injustice le manque de charité et l'inégalité. Sur le plan politique bien entendu, nous ne sommes pas favorables.à cette visite parce qu'elle est inopportune dans la mesure où quelle que soit l'explication que pourra donner le Vatican, cette visite apparailra.

en Côte d'Ivoire et à l'étranger. comme un soutien à un régime moribond et nous ne pouvons pas accepter cela.

  •  Aux frontières de la Côte-d'Ivoire. au Libéria, se poursuit une guerre civile particulièrement dure. Quelle est votre position par rapport â ce conflit 

      - Notre position est claire, · C'est une position de principe au plan du droit internalional et c'est une position qui fait partie de la philosophie politique du Front populaire ivoirien. Nous ne voulons pas que notre pays serve de base à des soldats pour attaquer un pays étranger.

       Nous ne voulons pas non plus que notre pays ferme les yeux sur le fait que des armes y passent pour aller déstabiliser un régime étranger. Cela n'est pas pour nous une caution apportée à ce régime-là mais c'est un principe de droit. Les Etats africains sont déjà suffisamment fragiles , sans avoir recours à des pratiques qui les fragilisent encore.

      J'en profite pour saluer l'action de toutes les populations ivoiriennes tout au long de la frontière du Libéria. J 'ai été récemment â Blolequin et â Guiglo saluer les populations de ce département où il y a plusieurs dizaines de milliers de réfugiés. Elles partagent leur toit. leurs vêtements et leur

nourriture ; elles font bien.

      Nous n'avons pas aujourd'hui les preuves pour accuser tel ou tel gouvernement d.e la sous-région d'alimenter cette guerre. mais si nous les avions. nous condamnerions de façon très ferme ces pratiques. Nous sommes contre ce : type d'ingérence militaire.


  • A la dernière conférence des chefs d'Etat de Franco et d'Afrique qui s'est tenue à La Baule. certains ont parlé de l'esquisse d'une nouvelle politique de l'Etat français en Afrique. Cela s'est-il ëoncrétisé par rapport à la Côte-d'Ivoire?

      - Tous ces propos tenus par Jacques Pelletier. Michel Rocard. Lionel Jospin ou le président Mitterrand. qui aujourd'hui reconnaissent qu'il y a un lien entre démocratie et développement. sont des propos nouveaux. Ils tendent de plus en plus à lier l'aide à l'avancée de la démocratie. Rien qu'au niveau des concepts. ces propos nous aident déjà beaucoup.

      Evidemment. nous aimerions que les puissances occidentales. surtout la puissance française en ce qui concerne la Côte-d'Ivoire. traduisent nettement ces propos en actes. Il faut que les Français nous aident à organiser des élections non truquées car aujourd'hui le PDCI est minoritaire dans le

pays et la seule issue qu'il cherche. c'est la tricherie lors des élections.

      Nous demandons aux Français qui ont été longtemps amis d"Houphouët-Boigny de faire pression sur lui pour qu'au moins il n'y ait pas de tricherie. c·est tout ce que nous demandons. Cela suffira à notre bonheur.


Propos recueillis par Guy LABERTTT